Bienvenue sur le site de Villeneuve de Marc

Commune de l'Isère

 
Petits rappels

Réglementation sur le bruit :

Extrait :

 ARTICLE 9

Les occupants et les utilisateurs de locaux privés, d’immeubles d’habitation, de leurs dépendances et leurs abords, doivent prendre toutes précautions pour éviter que le voisinage ne soit gêné par les bruits répétés et intempestifs émanant de leurs activités, des appareils diffusant de la musique, ou machines qu’ils utilisent ou par les travaux qu’ils effectuent.

A cet effet, les travaux de bricolage et de jardinage utilisant des appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore tels que tondeuse à gazon, motoculteur, tronçonneuse, perceuse, raboteuse ou scie, ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :

Les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 19 h30,

Les samedis de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 19 h 00,

Les dimanches et jours fériés de 10 h 00 à 12 h 00.

_____________________

NOS AMIS LES BETES !!!

Réglementation relative à la divagation des chiens :

Article L 211-23 du Code Rural :

Définition de la divagation des chiens :

  •   Tout chien abandonné, livré à son seul instinct
  •   En dehors d’une action de chasse ou de la garde d’un troupeau tout chien qui :

-          N’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix ou de tout instrument sonore permettant son rappel ;

-          Est éloigné de son propriétaire ou de son gardien de plus de 100 mètres

 Le règlement des frais (mise en fourrière, frais d’identification…) incombe au propriétaire. Celui-ci est passible d’une amende.

En cas d’animaux errants, nous vous remercions de bien vouloir prendre contact avec la Mairie pour en faire le signalement.

_____________________

Règlementation du brûlage à l’air libre des déchets verts :

 L’arrêté préfectoral, n° 2013-322-0020 du 18 novembre 2013  portant réglementation du brûlage à l’air libre ou à l’aide d’incinérateur individuel des déchets végétaux, en vue de préserver la qualité de l’air dans le département de l’Isère interdit dorénavant en tout temps le brûlage des déchets végétaux sur l’ensemble du département de l’Isère.

 ... Des solutions plus respectueuses de la santé et de l’environnement existent pour vos déchets verts :

 Les activités de jardinage (taille des haies, élagage, nettoyage des massifs, tonte) génèrent d’importantes quantités de déchets végétaux. Ces déchets peuvent trouver bien des emplois au jardin. Quelques exemples d’alternatives :

-          Le compostage individuel :

Les déchets organiques peuvent être compostés : déchets de jardin, déchets de tontes, déchets alimentaires...

-          Le broyage des végétaux :

Le broyage de végétaux peut servir de paillage des parterres empêchant ainsi la pousse de mauvaises herbes et permettant de conserver l’humidité du sol. Il peut également fournir un apport carboné dans un composteur en complément d’autres végétaux.

-          La collecte en déchèterie :

Vous pouvez déposer les déchets verts dans la déchèterie la plus proche. Ils seront valorisés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

 _____________________

 Un peu de civisme :

 Nous vous rappelons que des containers pour le tri sélectif sont à votre disposition derrière la salle des fêtes, sur le parking du cimetière et à la Poyat Bournay (Route de Royas). Il est inadmissible de retrouver des déchets verts ou autres encombrants aux abords de ces points de collecte. La déchèterie de St Jean de Bournay est prévue à cet effet et ce, gratuitement.

 _____________________

Rappel : Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore récupéré, nous vous informons que votre kit de tri est à votre disposition en Mairie.

_____________________

LUTTE CONTRE L’AMBROISIE : AGISSONS !

L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante allergisante très présente en Rhône-Alpes. Son pollen agressif est responsable de manifestations allergiques en août et septembre, entrainant conjonctivite, rhinite et asthme.

C’est une plante pionnière qui peut s’adapter à presque tous les milieux et tous les types de sol. C’est ainsi qu’on la trouve dans des milieux aussi variés que cultures, jardins, surfaces fraichement ensemencées, chantiers, bords de route, lit de rivière, friches urbaines, etc…

La prise de conscience progressive de la dangerosité de son pollen au cours des 20 dernières années a induit un changement de statut : de simple mauvaise herbe concurrentielle en culture, elle est devenue un problème de santé publique. Privés, associations, collectivités territoriales, administrations ont pris et prennent encore de multiples initiatives pour la contrôler : des mesures réglementaires ont été produites, notamment des arrêtés préfectoraux spécifiques de lutte obligatoire dans les différents départements concernés depuis le début des années 2000 (en Isère, arrêtés n°2000-1572 et 2009-02370), et elle est maintenant inscrite au plan national santé environnement.

Comment la reconnaitre ?

Elle commence à germer dès le mois d’avril. Elle croit rapidement si elle a de la lumière et pas de concurrence et peut atteindre plus de 1 mètre de haut. Sa tige est verte, dressée et couverte de poils blancs. Ses feuilles sont très découpées et d’un vert vif uniforme sur les 2 faces. Ses fleurs apparaissent en juillet-août, regroupées en épis vert jaune, au sommet des rameaux : elles portent le pollen. La formation de graines se fait principalement en octobre et ensuite la plante meure.

Pourquoi ?

L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante exotique envahissante colonisant différents milieux : parcelles agricoles, chantier, bords de route et cours d’eau…

Les pollens d’ambroisie sont très allergisants et peuvent provoquer des réactions allergiques en fin d’été : Rhinites, conjonctivites, trachéite/toux, urticaire, eczéma et de l’asthme.

Mais aussi une menace pour l’agriculture dans certaines parcelles pouvant entrainer des pertes de rendement, semences non conformes, charges supplémentaires de traitement du sol et surtout des conflits de voisinage.

L’ambroisie comporte 3 stades :

                -stade plantule : Avril/Mai                        Elle doit être arrachée par tous à cette période.

                -stade végétatif : Juin/Juillet                    Elle peut être arrachée encore.

                -stade floraison : Aout/Octobre                Elle est allergique dû à ses tiges en floraisons.

 

Que faire ?

La plante doit être éliminée : par arrachage de préférence avant floraison et avant la grenaison (avec port de gants).

Au niveau de la municipalité, celle-ci est broyée par un à deux passages (mi-juillet et mi-août), coupée à environ 10cm du sol afin de lui ralentir sa croissance ou de la supprimer.

Signalez–la !

Sur la plateforme de signalement ambroisie : www.signalement-ambroisie.fr

L’application mobile de signalement ambroisie : contact@signalement-ambroisie.fr

En signalant cette plante sur un des sites, celle-ci nous est retransmise par mail par la plateforme interactive directement aux référents ambroisie de la Mairie de Villeneuve de Marc et ainsi archivée afin de pouvoir faire des recensements sur toute la France.

Tout le monde est concerné et doit intervenir à son niveau !

Pour plus d’information :

Site www.ambroisie.info

Votre mairie au 04.74.58.51.21